Accueil > Actualités ultramarines > Séminaire du CIRESC "Esclaves, affranchis et "nouveaux libres" dans l’espace (...)

Séminaire du CIRESC "Esclaves, affranchis et "nouveaux libres" dans l’espace public du monde atlantique : race et citoyenneté. De l’agentivité aux réparations" (programme 2015-2016, EHESS)

Le 3 janvier 2016 à 15h41

Séminaire du CIRESC 2015-2016
"Esclaves, affranchis et "nouveaux libres"
dans l’espace public du monde atlantique

Race et citoyenneté. De l’agentivité aux réparations"
Paris, EHESS



1er et 3e jeudis du mois de 17 h à 19 h (salle 8, 105 bd Raspail 75006 Paris), du 12 novembre 2015 au 26 mai 2016.

Prochaine séance : jeudi 7 janvier 2016 (séance en salle 10)
Caroline Oudin-Bastide (Docteur en histoire et civilisations)
Présentation de l’ouvrage : Maîtres accusés, esclaves accusateurs : les procès Gosset et Vivié (Martinique, 1848) [PURH, collection « Récits d’esclaves », 2015]


"Le séminaire s’articulera autour de la question de la place des esclaves, des affranchis et des « nouveaux libres » dans l’espace public du monde atlantique, en écho partiel à la thématique inscrite au programme de l’agrégation d’histoire : « citoyenneté, république et démocratie 1789-1899 », ici centrée sur les espaces coloniaux et post-coloniaux.
À compter de 1783, l’espace atlantique a été traversé par la question de la citoyenneté des affranchis et des anciens esclaves. Par exemple, libérant leurs esclaves lors de la Révolution américaine, certains des États des États-Unis leur avaient accordé une pleine citoyenneté, de même que la seconde République française en 1848. Quel a été le fondement de ces accessions à la citoyenneté (militaire et révolutionnaire) ? Pourquoi et comment a-t-on offert, limité, puis parfois repris, la citoyenneté aux anciens esclaves ? Comment la race et la citoyenneté se sont-elles combinées ? En quoi le républicanisme des révolutionnaires atlantiques était-il universel, en quoi offrait-il des libertés graduelles ?
Plus généralement, il s’agira de voir quelles ont été les modalités d’intervention dans l’espace public des esclaves, des affranchis et des « nouveaux libres » du monde atlantique. Comment envisager l’agentivité des sujets dans un espace de coercition ? Comment analyser les révoltes d’esclaves, de "libres de couleur" ou d’affranchis ? Quels sont les modèles de contestations et les revendications exprimées par exemple à partir des sources judiciaires, des récits de planteur ?
Les séances s’articuleront autour de ces problématiques en intégrant des débats historiographiques."

Programme 2015-2016

12 novembre 2015
Introduction au séminaire, suivi de :
Samuel Nyanchega (Université catholique de Nairobi)
Slave Heritage, Marginalization and Human Dignity at the Kenya Coast

26 novembre 2015 (séance en salle 11)
Trevor Burnard (Université de Melbourne)
Présentation de l’ouvrage : Planters, Merchants, and Slaves : Plantation Societies in British America, 1650-1820 [The University of Chicago Press, 2015]

10 décembre 2015
Baptiste Biancardini (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)
Penser la citoyenneté après l’abolition de l’esclavage (1794-1802)

7 janvier 2016 (séance en salle 10)
Caroline Oudin-Bastide (Docteur en histoire et civilisations)
Présentation de l’ouvrage : Maîtres accusés, esclaves accusateurs : les procès Gosset et Vivié (Martinique, 1848) [PURH, collection « Récits d’esclaves », 2015]