Accueil > Actualités ultramarines > Vient de paraître Les négociants européens et le monde. Histoire d’une mise en (...)

Vient de paraître Les négociants européens et le monde. Histoire d’une mise en connexion sous la direction de Virginie Chaillou-Atrous, Jean-François Klein et Antoine Resche aux PU de Rennes

Le 26 mai 2016 à 13h27

Vient de paraître Les négociants européens et le monde. Histoire d’une mise en connexion sous la direction de Virginie Chaillou-Atrous, Jean-François Klein et Antoine Resche aux Presses Universitaires de Rennes, "Enquêtes et documents" (n° 54), 2016, 228 p. ISBN : 978-2-7535-4874-9 Prix : 20 €.

"Bien avant l’ère chrétienne, des négociants de tous horizons contribuèrent à la première mise en connexion globale dans l’océan Indien et en mer de Chine formant un véritable « système-monde afro-eurasien ». Au XVe siècle, les Portugais suivis immédiatement par les Espagnols et les Hollandais, puis les Anglais et les Français au xvii e siècle, viennent s’immiscer dans « ce long filet de synchronie » commercial. Ce fut alors, pour ces négociants européens, le temps d’un apprentissage pour, finalement, concurrencer ces marchés locaux. Normé ou privé, sur l’océan Indien, Pacifique ou Atlantique, ce commerce transforma le monde dans une mesure qui dépasse de très loin la sphère marchande et financière. Avec leurs marchandises, ces négociants exportèrent également des cultures, des idées et des croyances, participant tous, à leur échelle, à la mise en connexion du monde. L’histoire des négociants est, par essence, une histoire transnationale et connectée.
En dépit de cela, les patrons de maisons de commerce ont été longtemps des laissés-pour-compte de l’historiographie, et, jusqu’à récemment, bien peu s’intéressèrent aux trajectoires de ces hommes et aux réseaux qu’ils tissèrent. Il n’est donc pas illégitime de tenter ici ce petit essai avec pour but d’évaluer, dans la mesure du possible, la place et le rôle joué par les négociants européens dans cette mise en connexion des hommes et des territoires du XVIe au XXe siècle.
Ce livre tente une approche discursive et synchronique, prenant des exemples très diversifiés des lieux où les opérations commerciales eurent lieu. Ces négociants, de toutes origines, agissent en des temps qui s’étalent du XVIe au XXe siècle et en des lieux divers : en Europe mais aussi dans le monde américain (Canada et États-Unis) ; en Afrique (golfe de Guinée, Cameroun) ; dans l’espace caribéen ; dans l’océan Indien (La Réunion et Madagascar) ; en mer d’Oman ; en Indochine et en Chine mais également en Amérique latine.
Nombreux sont Français (Marseillais ou Nantais) mais on y retrouve aussi des Anglais, des Italiens et des Espagnols. Si tous appartiennent à la grande famille du négoce, leurs activités et leurs pratiques sont tout aussi hétérogènes que leurs origines, qu’ils soient négociants-armateurs ou trafiquants, ou au service des multiples activités liées au commerce. Cependant, tous participent à la mise en connexion du monde et, par leurs activités, à des dynamiques d’intégrations culturelles et spatiales participant aux bases d’une pré-mondialisation que l’on semble découvrir aujourd’hui comme un fait accompli."

Cette publication est liée à la Journée d’études "Les négociants européens et le monde : histoire d’une mise en connexions XVIIIe-XXe siècles" (Nantes, 28 avril 2015).