Accueil > Actualités ultramarines > Vient de paraître "Les luttes et les rêves". Histoire populaire de la France (...)

Vient de paraître "Les luttes et les rêves". Histoire populaire de la France de 1685 à 2005 de Michelle Zancarini-Fournel à La Découverte

Le 21 novembre 2016 à 17h53

Vient de paraître "Les luttes et les rêves". Histoire populaire de la France de 1685 à 2005 de Michelle Zancarini-Fournel à La Découverte, "Zones", 2016, 1000 p. ISBN : 978-2-35522-088-3 Prix : 28 € (existe aussi en version numérique).

PRÉSENTATION EN AVANT-PREMIÈRE, le 23 Novembre à 19 heures, à la librairie PASSAGES, 11 rue de Brest, LYON. Sortie le 1er décembre en librairie.

À signaler la place notable occupée dans ce livre par les Outre-mer.
"1685, année terrible, est à la fois marquée par l’adoption du Code Noir, qui établit les fondements juridiques de l’esclavage « à la française », et par la révocation de l’édit de Nantes, qui donne le signal d’une répression féroce contre les protestants. Prendre cette date pour point de départ d’une histoire de la France moderne et contemporaine, c’est vouloir décentrer le regard, choisir de s’intéresser aux vies de femmes et d’hommes « sans nom », aux minorités et aux subalternes, et pas seulement aux puissants et aux vainqueurs. C’est cette histoire de la France « d’en bas », celles des classes populaires et des opprimé.e.s de tous ordres, que retrace
ce livre, l’histoire des multiples vécus d’hommes et de femmes, celle de leurs accommodements au quotidien et, parfois, ouvertes ou cachées, de leurs résistances à l’ordre établi et aux pouvoirs dominants, l’histoire de leurs luttes et de leurs rêves.
Pas plus que l’histoire de France ne remonte à « nos ancêtres les Gaulois », elle ne saurait se réduire à l’« Hexagone ». Les colonisés – des Antilles, de la Guyane et de La Réunion en passant par l’Afrique, la Nouvelle-Calédonie ou l’Indochine – prennent ici toute leur place dans le récit, de même que les migrant.e.s qui, accueilli.e.s « à bras fermés », ont façonné ce pays."

Michelle Zancarini-Fournel est professeure émérite en histoire contemporaine à l’université Claude Bernard-Lyon-I (IUFM). Codirectrice de la revue CLIO, histoire et sociétés, spécialisée dans l’histoire des femmes et du genre. Elle fut responsable, avec Geneviève Dreyfus-Armand, Robert Frank et Marie-Françoise Lévy, du séminaire de l’Institut d’histoire du temps présent sur « Les années 68 » (1994-1998). Elle est notamment l’auteure, avec Mathilde Dubesset, de Parcours de femmes. Réalités et représentations, Saint-Étienne (1880-1950) (Presses universitaires de Lyon, 1993), et a codirigé, avec Geneviève Dreyfus-Armand, Robert Frank et Marie-Françoise Lévy, Les Années 68 : le temps de la contestation (Complexe/IHTP, 2000). Elle a également publié L’Histoire des femmes en France XIXe-XXe siècle (PUR, 2005).

Un grand merci à Michelle Zancarini-Fournel pour nous avoir prévenu de cette précieuse parution et pour son attention à nos activités ultramarines.