Accueil > Actualités ultramarines > 1ère journée d’étude de l’équipe REZO Antilles "Verticalité et horizontalité de (...)

1ère journée d’étude de l’équipe REZO Antilles "Verticalité et horizontalité de la relation : sources et pistes pour une histoire des réseaux personnels aux Antilles" (Campus Schœlcher, Martinique, 8 décembre 2016)

Le 3 décembre 2016 à 09h01

Première journée d’études de l’équipe REZO Antilles (Aihp-Geode)
Sur le Campus de Schœlcher Martinique
Verticalité et horizontalité de la relation : sources et pistes
Pour une histoire des réseaux personnels aux Antilles

Campus de Schœlcher
Salle du P.U.R. Martinique
Jeudi 8 décembre 2016, 8 heures - 18 heures



Objectifs de la journée d’étude de l’équipe REZO Antilles :
- établir un premier rendu des réflexions et des travaux sur la thématique des réseaux en histoire antillaise ;
- confronter les approches et les méthodes - établir un premier bilan méthodologique ;
- évaluer à l’épreuve la pertinence des sources et leur opérationnalité dans la perspective du système Fichoz ;
- établir une première évaluation des données recueillies ;
- dégager des hypothèses et pistes problématiques sur : a) réseaux personnels verticaux (maîtres-domestiques) ; b) réseaux personnels horizontaux ; c) réseaux croisés.

Programme REZO :
Initié fin 2015 au sein du laboratoire AIHP-GEODE, le programme REZO Antilles, inséré dans l’axe Dynamiques historiques de la Caraïbe : approches transpériodiques des territoires, des villes antillaises et guyanaises et des constructions sociales dans les Antilles françaises, consiste en l’introduction des techniques informatiques dans la recherche en histoire antillaise. L’utilisation du système FICHOZ - système de constitution et d’exploitation de base de données historiques mis au point par Jean-Pierre Dedieu, Directeur de recherche émérite au CNRS - est l’outil central permettant de développer l’étude des "réseaux historiques".
L’objectif poursuivi à moyen et long terme est la constitution d’une large base de données nominative couvrant les Antilles sur 3 siècles d’histoire (XVIIIe au XXe siècle) de la période coloniale esclavagiste au temps présent. Le programme vise à instaurer une nouvelle méthode de travail favorisant la mutualisation des données d’archives et un mode opérationnel collaboratif et interactif entre chercheurs. Il consiste à requalifier et affiner les problématiques en histoire sociale par l’introduction de la dimension personnelle, des parcours biographiques, des interactions, de l’étude des tissus et réseaux sociaux.

Équipe REZO Antilles :
Jean-Pierre Sainton, PR, responsable et coordonateur
Clara Palmiste, MCF, co-responsable adjointe, pôle Guadeloupe
Christelle Lozère, MCF, co-responsable adjointe, pôle Martinique

Marie Hardy, Rolande Bosphore, Jessica Pierre-Louis, docteures, AIHP
Maël Lavenaire, Gilbert Pago, Richard Château-Degat, membres associés
Gregory Letin, couverture technique et informatique, (CRI-G)

Jean-Pierre Dedieu, Directeur de recherches, CNRS, Lyon, expert associé.



Merci à Christelle Lozère et Jean-Pierre Sainton pour la diffusion de l’information