Accueil > Actualités ultramarines > Vient de paraître Hadjira. La ferme Ameziane et au-delà de Claire (...)

Vient de paraître Hadjira. La ferme Ameziane et au-delà de Claire Mauss-Copeaux

Le 30 août 2017 à 16h35

Vient de paraître Hadjira. La ferme Ameziane et au-delà de Claire Mauss-Copeaux, livre auto-édité (Claire Mauss-Copeaux, ‘‘Les chemins du présent’’), 2017, 131 p.
Ce livre est en vente au prix de 15 € (vous pouvez le commander sur www.amazon.fr ou en envoyant directement un chèque de 15 € + 2 € de port à : Claire Mauss-Copeaux, Chemin des Galinards, Quartier Devès - 26110 Nyons).


Hadjira. La ferme Ameziane et au-delà, un nouveau livre de Claire Mauss-Copeaux.

"Historienne, elle a publié plusieurs ouvrages sur les mémoires des conflits. Pour cela, elle a croisé des récits de vie aux archives. Son terrain d’investigation couvre les deux rives de la Méditerranée. Après avoir donné la parole aux Français "appelés" en Algérie pour sa thèse en 1995, elle a tenu à entendre "l’autre côté" de l’histoire. Elle a parcouru l’Algérie pendant des années et enquêté sur des événements oubliés, niés ou travestis par la plupart des médias en France : l’insurrection du 20 août 1955 et un des crimes de masse perpétrés en 1956 par des militaires français, dans un village de la presqu’île de Collo.
Alors que les anciens stéréotypes s’imposent à nouveau et que l’amalgame Algériens/terroristes est réactivé, il lui a semblé important de donner la parole à une RÉSISTANTE algérienne.
Il a fallu du temps, il a fallu longtemps pour que Hadjira se souvienne de ses vingt ans… Jeune militante engagée pour la liberté et l’indépendance de l’Algérie, elle a été arrêtée par les forces coloniales, détenue et torturée à la sinistre ferme Ameziane à Constantine. Dans le récit qu’elle nous offre en partage, il n’y a ni haine, ni volonté de vengeance. Simplement le souci de témoigner au plus près de la vérité et de résister. Malgré Ameziane et bien au-delà d’Ameziane."

On consultera avec intérêt le compte rendu de l’ouvrage rédigé par Gilbert Meynier (lequel a également diffusé l’information de la parution de cet ouvrage).