Accueil > Actualités ultramarines > Vient de paraître L’Allemagne missionnaire d’une guerre à l’autre (1914-1939). (...)

Vient de paraître L’Allemagne missionnaire d’une guerre à l’autre (1914-1939). Effondrement et résilience sous la direction de Gilles Vidal, Marc Spindler et Annie Lenoble-Bart chez Karthala

Le 1er octobre 2017 à 11h58

Vient de paraître L’Allemagne missionnaire d’une guerre à l’autre (1914-1939). Effondrement et résilience sous la direction de Gilles Vidal, Marc Spindler et Annie Lenoble-Bart chez Karthala, "Histoire des mondes chrétiens", 2017, 348 p. ISBN : 9782811118877 Prix : 28 €.

Cet ouvrage correspond aux Actes du Colloque 2015 de Neuendettelsau "Les missions allemandes : leur liquidation et leur résilience 1914-1939" (31 août-4 septembre 2015), organisé par le CREDIC.

"Les commémorations de la Première Guerre mondiale ont réveillé l’intérêt pour des pans négligés de l’histoire du XXe siècle. C’est ainsi que l’Allemagne missionnaire entre 1914 et 1939 a été redécouverte, comme cet ouvrage en témoigne. L’empire colonial allemand détruit, les missionnaires allemands qui y étaient installés durent céder la place à d’autres. Globalement, les deux tiers du personnel furent « éloignés ». Mais l’effondrement des missions allemandes facilita l’émergence d’Églises autochtones enracinées dans leurs terroirs et leurs cultures. Ces communautés locales gardent non seulement le souvenir mais encore les héritages matériels et spirituels des missions allemandes. En passant par de profondes réorganisations, les relations internationales entre Églises du Sud et Églises allemandes se sont maintenues.
Quelques exemples sont étudiés ici par des universitaires du Togo, du Cameroun et du Congo. Des chercheurs européens apportent un complément pour le Rwanda-Burundi, l’Afrique de l’Est, la Papouasie Nouvelle-Guinée, la Chine ainsi que l’Australie. Un épilogue synthétique démontre la résilience des missions et des sciences missionnaires allemandes.
Quinze auteurs de nationalités différentes ont participé à ce projet, représentant leurs universités ou leurs organisations de rattachement à Paris, Rome, Kara et Lomé (Togo), Douala (Cameroun), Jinan (Chine), Londres, Montpellier, Greifswald (Allemagne), Brisbane (Australie), Utrecht (Pays-Bas), Bordeaux."

Gilles Vidal, maître de conférences en histoire du christianisme à l’époque contemporaine, est codirecteur du Centre Maurice-Leenhardt de recherche en missiologie à l’Institut Protestant de Théologie, Faculté de Montpellier, et membre du Laboratoire Crises de l’Université Paul-Valéry Montpellier III.
Marc Spindler est professeur émérite de recherches missiologiques et oecuméniques aux universités de Leyde et d’Utrecht (Pays-Bas).
Annie Lenoble-Bart est professeur émérite en sciences de l’information et de la communication de l’Université Bordeaux-Montaigne.


Un chaleureux merci à Annie Lenoble-Bart pour le signalement de cette publication précieuse !