Accueil > Actualités ultramarines > Vient de paraître Les voyageuses dans l’océan Indien, XIXe-première moitié du (...)

Vient de paraître Les voyageuses dans l’océan Indien, XIXe-première moitié du XXe siècle. Identités et altérités sous la direction d’Évelyne Combeau-Mari aux PU de Rennes

Le 25 janvier 2019 à 11h35

Vient de paraître Les voyageuses dans l’océan Indien, XIXe-première moitié du XXe siècle. Identités et altérités sous la direction d’Évelyne Combeau-Mari aux Presses Universitaires de Rennes, "Histoire", 2019, 276 p. ISBN : 978-2-7535-7623-0 Prix : 24 €.
Avec le soutien de la Fédération de recherches Observatoire des sociétés de l’océan Indien de l’université de la Réunion (OSOI).


Cet ouvrage correspond aux actes du colloque du 14 avril 2017.

"Dans le champ de l’histoire culturelle des voyages particulièrement dynamique ces dernières années, cet ouvrage collectif vient combler une double lacune en s’intéressant à la fois aux déplacements des femmes au cours du XIXe et du début du XXe encore relativement peu étudiés à ce jour et à un espace géographique totalement délaissé, l’océan Indien.
L’ambition de l’ouvrage est d’analyser ce que disent les voyageuses de l’océan Indien, de ces rivages, de la mer. Il s’agit d’identifier leurs perceptions des populations, de comprendre les regards portés sur les organisations sociales et politiques. Le voyage est examiné autant comme l’appréhension de l’ailleurs que comme une transformation de soi au contact de l’Autre.
En quoi ces voyageuses contribuent-elles par leurs récits à la construction d’un imaginaire de l’océan Indien ? Existe-t-il finalement une appréhension féminine de cet espace dont témoigneraient les voyageuses par l’écriture ou la photographie de l’océan Indien ?
La richesse de l’ouvrage est liée à l’engagement de douze chercheurs, spécialistes reconnus de l’histoire ou de la littérature du voyage qui viennent apporter et confronter leur éclairage sur la question. Ainsi l’étude permet à la fois de mieux connaître certaines grandes exploratrices telles qu’Ida Pfeiffer, Isabella Bird ou Titaÿna, mais aussi d’aller à la rencontre de personnalités restées dans l’ombre comme Lady Broome, Simone Téry ou encore Édith de Bonneuil..."






Professeure en histoire contemporaine, Évelyne Combeau-Mari enseigne à l’université de la Réunion. Ses recherches réalisées dans le cadre du CRESOI (Centre de recherches et d’études sur les Sociétés de l’océan Indien) portent sur l’histoire culturelle des sociétés de l’océan Indien dans les contextes de colonisation et décolonisation aux XIXe et XXe siècles.



Nous tenons à remercier chaleureusement Évelyne Combeau-Mari pour nous avoir signalé la parution de ce livre précieux.