Accueil > Actualités ultramarines > Appel à communication pour la 5e Rencontre des Jeunes Chercheur·e·s en Études (...)

Appel à communication pour la 5e Rencontre des Jeunes Chercheur·e·s en Études Africaines-JCEA 2020 "L’Afrique en mouvement, en question" (Marseille, 7-10 juillet 2020)

Le 10 janvier 2020 à 09h01

Appel à communication pour la 5e Rencontre des JCEA 2020
Jeunes Chercheur·e·s en Études Africaines
’L’Afrique en mouvement, en question

(Marseille, 7-10 juillet 2020



Appel valable jusqu’au 15 janvier 2020, délai de rigueur

L’Afrique veut construire son propre discours sur les problématiques et défis qui se présentent à elle au regard de son histoire plurielle et dynamique. L’Afrique bouge comme depuis toujours. Elle se fait et se refait sans cesse dans un monde qui semble prôner l’universalisme absolu, l’enjeu étant toutefois de promouvoir la diversité sans s’acculturer. L’Afrique est au cœur des agendas internationaux. À ce propos, la présente rencontre des jeunes chercheur.e.s africain.e.s/africanistes est une opportunité qui peut permettre de contribuer à lever le voile sur ses véritables potentialités.

Les JCEA 2020 réuniront à Marseille du 07 au 10 juillet 2020 des jeunes chercheur.e.s sur l’Afrique et ses diasporas. Par une approche pluridisciplinaire, avec des sujets transversaux ancrés dans la réalité, ces rencontres, qui se tiendront en même temps que les REAF, proposent de mener une réflexion sur la construction de l’Afrique. Entre enjeux épistémologiques à tendance constructivistes et thématiques actuelles, leur objet questionne une Afrique en mouvement autour de quatre axes :

Axe 1 : Constructions
Axe 2 : Épistémologies
Axe 3 : Territoires, territorialités et temporalités
Axe 4 : Engagement



Modalités de participation :
Les propositions de communication doivent s’inscrire dans l’un des quatre axes identifiés ci-dessus (préciser l’axe choisi). Les résumés, en français, doivent comprendre au maximum 400 mots accompagnés de cinq mots-clés et être déposés sur la plateforme https://jcea2020.sciencesconf.org/ jusqu’au 15 janvier 2020, délai de rigueur. Les auteur.rice.s des propositions retenues seront informé.e.s par mail au plus tard le 15 mars 2020.

Pour toute information, veuillez écrire à l’adresse commune du CO : cojcea2020@gmail.com

Membres du conseil scientifique :
Ambrosetti David (science politique, CNRS, LAM) ; Andrieu Sarah (anthropologie, Université de Nice, IMAF) ; Ballarin Marie-Pierre (anthropologie, IRD, URMIS Nice) ; Boilley Pierre (histoire, Université Paris I, IMAF) ; Bonacci Giulia (histoire, IRD, URMIS Nice) ; Boris Samuel (science politique, IRD, CERI) ; Bouilly Emmanuelle (science politique, Sciences Po Bordeaux, LAM) ; Bridonneau Marie (géographie, CFEE) ; Ciarcia Gaetano (anthropologie, CNRS, IMAF) ; Damome Etienne (communication, MICA Bordeaux) ; Delmas Adrien (histoire, CJB, IMAF) ; Ewane Christiane Félicité (langue et linguistique, Université Yaoundé I) ; Fancello Sandra (anthropologie, CNRS, IMAF) ; Fouéré Marie-Aude (anthropologie, EHESS, IFRA Nairobi) ; Garnier Xavier (littérature, Paris III, THALIM) ; Gary-Tounkara Daouda (histoire, CNRS, IMAF) ; Gastineau Bénédicte (démographie, IRD, LPED) ; Grémont Charles (histoire, IRD, LPED) ; Grenais Marc-Éric (anthropologie, Université de Bordeaux, LAM) ; Guidi Pierre (histoire, IRD, CEPED) ; Lafont Anne (histoire des arts, EHESS, CRAL) ; Le Lay Maëline (littérature, CNRS, IFRA Nairobi) ; Lesclingand Marie (démographie, Université de Nice, URMIS) ; Lesourd Céline (anthropologie, CNRS, Centre Norbert Elias) ; Lima Stéphanie (géographie, Université de Toulouse, LISST) ; Lombard Jérôme (géographie, IRD, PRODIG) ; Magrin Géraud (géographie, Université Paris I, PRODIG) ; Malaquais Dominique (sciences politique, CNRS, IMAF) ; Martin-Granel Nicolas (littérature, ITEM) ; Martineau Jean-Luc (histoire, INALCO, CESSMA) ; Mazauric Catherine (littérature, Université d’Aix-Marseille, CIELAM) ; Morange Marianne (géographie, Université Paris Diderot, CESSMA) ; Nativel Didier (histoire, Université Paris Diderot, CESSMA) ; Pérouse de Montclos Marc-Antoine (science politique, IRD, CEPED) ; Planel Sabine (géographie, IRD, IMAF) ; Renucci Florence (droit, CNRS, IMAF) ; Rillon Ophélie (histoire, CNRS, LAM) ; Samson Fabienne (anthropologie, IRD, IMAF) ; Sanchez Samuel (histoire, Université Paris I, IMAF) ; Streiff-Fenart Jocelyne (sociologie, IRD, URMIS) ; Thiriot Céline (science politique, Science Po Bordeaux, LAM) ; Tisseau Violaine (histoire, CNRS, IMAF) ; Van Den Avenne Cécile (socio-linguistique, Université Paris 3, IMAF) ; Viti Fabio (anthropologie, Université d’Aix-Marseille, IMAF) ; Zappa Francesco (anthropologie, Université Sapienza, Rome).

Membres du comité d’organisation :
AHAMED Houfrane : doctorante en Sciences du langage, Laboratoire Dynamique du Langage In Situ (DYLIS), Université de Rouen, France.
BARRO Jacques : docteur en Lettres modernes (Sciences du langage), Laboratoire Langues, Discours et Pratiques artistiques, Université Joseph Ki-Zerbo, Ouagadougou, Burkina Faso et Laboratoire Lettres, Arts et communication, Université Norbert Zongo, Koudougou, Burkina Faso.
BARRY Boubacar : doctorant en Anthropologie, Laboratoire d’Anthropologie des Mondes Contemporains (LAMC), Université Libre de Bruxelles, Belgique, en collaboration avec l’Ecole Nationale Supérieure d’Agriculture du Sénégal.
CASSARINI Camille : doctorant en Géographie, Laboratoire Population Environnement Développement (LPED), Aix-Marseille Université, France.
DESPORTES Coline : doctorante en Histoire de l’art, Centre de recherche sur les arts et le langage – Centre d’Histoire et de Théorie des Arts (CRAL-CEHTA), École des hautes études en sciences sociales/Institut national d’histoire de l’art, Paris, France.
DIOP Ndéye Ami : doctorante en Science Politique, Laboratoire des Sociétés et pouvoirs/ Afrique-Diaspora, Université Gaston Berger, Sénégal.
FOMETE DJATSA RONNY Kevin : doctorant en sociologie politique, Laboratoire Sociologie, Centre de Formation Doctorale en Sciences Humaines, Sociales et Éducatives, Université de Yaoundé 1, Cameroun.
KAMSU SOUOPTETCHA Amos : docteur en Sociolinguistique, Laboratoire Langue, Littérature et Études Comparées (LLEC) et Centre de Recherche et Études Globales aux Unités Multidisciplinaires (CREGUM), ENS/Université de Maroua, Cameroun.
KONKOBO Bourahima : doctorant en Sociologie, Laboratoire Société Mobilité et Environnement (LASME), Université Ouagadougou 1, Burkina Faso, en cotutelle avec le laboratoire Mobilités, Voyages, Innovations et Dynamiques dans les Afriques méditerranéenne et subsaharienne (MOVIDA), Université de St Louis, Sénégal.
LE COQ Rubis : doctorante en anthropologie, UMR5206 Triangle. Action, discours, pensée politique et économique, ENS de Lyon, France.
MISSIE Griaque Gustave : doctorant en Gouvernance et intégration régionale, Institut des Gouvernance, Humanités et Sciences Sociales (PAUGHSS), Université Panafricaine Yaoundé 2, Cameroun.
MOUSSAVOU NYAMA Anouchka Stevellia : doctorante en Littérature comparée, Centre interdisciplinaire d’étude des littératures d’Aix-Marseille (CIELAM), Aix-Marseille Université, France.
NANA Louis : doctorant en Littérature comparée et Théorie littéraire, Agora – PhD Programme « Entangled Temporalities in the Global South », Karls Eberhard Universität, Allemagne, en cotutelle avec le centre de recherche AGORA, Université de Cergy-Pontoise, France.
N’DOLY Adouobo Christophe : docteur en Sociologie, Laboratoire de sociologie économique et d’anthropologie des appartenances symboliques (LAASSE), Université Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan-Cocody, Côte d’Ivoire.
NGANYA TCHAMWA Annick : doctorante en sciences sociales, option sociologie anthropologie du développement, laboratoire Institut des politiques et initiatives sociales (IPIS), Université Catholique d’Afrique Centrale Yaoundé, Cameroun, en codirection avec le Laboratoire de recherche sur les transformations économiques et sociales (LARTES)/IFAN, Université Cheikh Anta Diop de Dakar, Sénégal.
STEWART Alexandra : Doctorante en littératures d’expression française, University of KwaZulu-Natal, Afrique du Sud.
TARDIEU Oumou Salam : docteure en Information-communication et éducation, Laboratoire des Médiations, informations, communication, arts (MICA), Université Bordeaux-Montaigne, France.
UNTER ECKER Marjolaine : doctorante en littératures contemporaines d’expression française, Centre interdisciplinaire d’étude des littératures d’Aix-Marseille (CIELAM), Aix-Marseille Université, France, en codirection avec la Humboldt Universität de Berlin, Allemagne.
VOLOLOMANANA Iharambatosoa Brigitte : doctorante en Sciences Sociales orientation Anthropologie sociale et culturelle, Laboratoire Rouages des sociétés et développement, Université d’Antananarivo, Madagascar, en codirection avec le Laboratoire de Population-Environnement-Développement (LPED), Aix-Marseille Université, France.

Nous tenons à remercier chaleureusement Marjolaine Unter Ecker pour avoir eu l’obligeance de nous informer de cette précieuse manifestation et de ce précieux appel à communication.
https://jcea.hypotheses.org/
Plateforme de proposition de communication : https://jcea2020.sciencesconf.org/