Accueil > Actualités ultramarines > Vient de paraître « Le Togo des beaux-frères ennemis » à travers leurs adresses (...)

Vient de paraître « Le Togo des beaux-frères ennemis » à travers leurs adresses mensuelles à la nation. Des sources inédites pour l’histoire du Togo (1958-1967) de Nakpane Labante et Bammoy Nabe chez L’Harmattan

Le 20 octobre 2021 à 14h02

Vient de paraître « Le Togo des beaux-frères ennemis » à travers leurs adresses mensuelles à la nation. Des sources inédites pour l’histoire du Togo (1958-1967) de Nakpane Labante et Bammoy Nabe chez L’Harmattan, coll. "Études africaines - Histoire", 2021, 488 p. ISBN : 978-2-343-23852-4 Prix : 42 € (existe également en version électronique).
Préface du Professeur Théodore Nicoué Gayibor


"L’expression « les beaux-frères ennemis » - empruntée à Robert Cornevin - est utilisée pour désigner la décennie (1958-1967), au cours de laquelle Sylvanus Olympio et Nicolas Grunitzky, deux hommes d’État liés au plan familial mais opposés politiquement, ont dirigé le Togo. Celle-ci est appréhendée ici à partir de leurs discours à la nation.
Les auteurs mettent ainsi à la disposition des chercheurs et du public des documents originaux censés constituer le tremplin d’une histoire nationale portant sur les deux premières Républiques, ainsi que sur la période transitoire au cours de laquelle la nation togolaise est née."



Bammoy Nabe est maître de conférences d’histoire contemporaine à l’Université de Kara (Togo). Il est diplômé de l’Université de Provence (en France). Il a été chef de département d’histoire de 2004 à 2012, directeur des ressources humaines de 2008 à 2017. Il est actuellement directeur des Archives de l’université et du laboratoire Histoire et développement en Afrique (HisDAf), auteur de plusieurs articles scientifiques et contributeur d’ouvrages collectifs.
Nakpane Labante est maître de conférences d’histoire contemporaine à l’Université de Kara. Il est, en outre, vice-président de l’Association des historiens et des archéologues du Togo (AHAT), directeur de publication de la revue Longbowou, responsable scientifique du master d’histoire et chef de l’équipe « Économies, infrastructures et développement durable » du laboratoire Histoire et développement en Afrique (HisDAf). Il est auteur de maints articles et ouvrages portant sur l’histoire politique et économique du Togo et du Sénégal.


Nous tenons à remercier chaleureusement notre collègue Nakpane Labante pour nous avoir signalé cette précieuse parution et tenons à l’en féliciter, ainsi que Bammoy Nabe.