Accueil > Actualités ultramarines > Conférence "Rosa Luxemburg et la guerre" au Goethe-Institut de Paris le 15 (...)

Conférence "Rosa Luxemburg et la guerre" au Goethe-Institut de Paris le 15 décembre 2014 à 19h

Le 12 décembre 2014 à 21h00

Le lundi 15 décembre 2014 à 19h
Au Goethe-Institut - 17 avenue d’Iéna, 75016 Paris

En français
Entrée libre
Tél. +33 1 44439230

On se permet de signaler à nos lecteurs cette conférence et la publication de l’ouvrage ci-dessous, concernant un auteur, Rosa Luxembourg, qui aura réfléchi à la notion d’impérialisme en 1912, dans la rédaction de son ouvrage L’accumulation du capital (paru en 1913).

"À l’occasion de la sortie du tome IV des œuvres complètes de Rosa Luxemburg La Brochure de Junius, la guerre et l’Internationale (1907-1916), publiées en coédition par les éditions Agone et le collectif Smolny.

En présence d’Éric Sevault, coresponsable de l’édition et Jean-Numa Ducange, historien spécialiste du des gauches en France et en Allemagne

Au milieu des multiples commémorations de la Première Guerre mondiale qui tiennent pour acquis le consentement unanime des foules à l’époque et n’évitent pas toujours les accents militaristes, il n’est pas inutile de relire les textes qu’écrivait alors Rosa Luxemburg. Lucide sur les enjeux de cette guerre comme sur son rôle décisif dans la chute de la social-démocratie allemande, dont elle considère que le conflit représente la « capitulation », virulente sur la trahison que représente à ses yeux l’Union sacrée et pourtant déterminée à poursuivre son combat, elle a ainsi rédigé depuis la prison, où elle était enfermée du fait de son engagement contre la guerre, ce qui deviendra son texte le plus célèbre : La Brochure de Junius.

Les participants au débat reviendront sur l’engagement de Rosa Luxemburg dans le contexte de l’Internationale socialiste, dans la perspective du Centenaire de la Grande Guerre.

Rosa Luxemburg (1871-1919) fut l’une des principales militantes et théoriciennes du mouvement ouvrier. Son internationalisme intransigeant lors du premier conflit mondial lui valut d’être emprisonnée pendant presque toute la durée de la guerre, jusqu’à sa libération par la Révolution de novembre 1918."