Accueil > Actualités ultramarines > Vient de paraître Faire du sucre à La Réunion. Une technologie d’excellence (...)

Vient de paraître Faire du sucre à La Réunion. Une technologie d’excellence (1783-1914) de Jean-François Géraud et Xavier Le Terrierédité par le CRESOI (Université de La Réunion)

Le 9 mai 2016 à 12h35

Vient de paraître Faire du sucre à La Réunion. Une technologie d’excellence (1783-1914) de Jean-François Géraud et Xavier Le Terrierédité par le CRESOI (Université de La Réunion), 2016. ISBN : 978905742247

"Cet ouvrage complète trois précédents livres chez le même éditeur : Les esclaves du sucre (Jean-François Géraud, 2008), L’Atlas historique du sucre à l’île Bourbon/La Réunion (Jean-François Géraud et Xavier Le Terrier, 2010), Les Maîtres du sucre (Jean-François Géraud, 2013), et comme ce dernier s’inscrit dans le programme "Tourisme et Patrimoine" financé par le Conseil Régional de l’île de La Réunion.
L’objectif du livre est de combler les lacunes de l’histoire et de la mémoire autour de cette question simple : comment notre île a-t-elle été une île sucrière ? Bien que La Réunion produise aujourd’hui plus de sucre que par le passé, et que la canne occupe la plus grande partie du territoire cultivé, pour le sens commun, notre île n’est plus une île à sucre. Seule une infime minorité de Réunionnais - parmi lesquels les (anciens) travailleurs d’usine - sait-elle aujourd’hui comment on fait le sucre. À l’heure où le produit intérieur brut de l’île est généré par les services, la mémoire des Réunionnais oublie le temps où notre île a tourné le dos au café et aux épices, pourquoi s’est-elle orientée vers le sucre, quels combats et quels enjeux ont accompagné ce choix, quels choix techniques ont été opérés. Il s’agit ici de faire l’histoire, au plan technologique, de cette "mise en sucre" de La Réunion, de son évolution personnalisée par de intentions et des projets individuels qui, tout en mobilisant des techniques externes, a produit une innovation locale. Le but de ce livre d’histoire, en retraçant la dimension technique de la mise en sucre de l’île, est d’éveiller la mémoire à des pans entiers d’une familiarité technologique passée partagée par les hommes de cette terre, traces qui souffrent aujourd’hui d’un singulier déni. car dans la structure de l’identité en construction, il doit y avoir place pour cette expérience industrielle et technique.
Par delà l’éclairage historique qu’il porte sur la technologie sucrière mise au point dans l’île, l’ouvrage peut nourrir le discours informatif sur le patrimoine sucrier de notre île, dans le cadre de sa valorisation par le tourisme culturel. Il s’adresse ainsi aux concepteurs de circuits, à ceux qui œuvrent pour la (re)connaissance de sites sucriers, leur réhabilitation, leur intégration dans des programmes au niveau municipal ou régional, aux guides enfin qui font vivre ces sites dans les visites qu’ils commentent. Au-delà, à tout public intéressé par le passé de notre île."

Jean-François Géraud est Maître de Conférences agrégé en Histoire contemporaine à l’Université de La Réunion. Il mène des recherches en archéologie et patrimoine industriels, histoire des techniques, histoire des représentations coloniales dans la zone du sud-ouest de l’océan Indien.
Xavier Le Terrier est Docteur qualifié Maître de Conférences en Histoire contemporaine. responsable du Centre de Recherches et Documentation Émile Hugot du Musée Stella Matutina, il mène des recherches sur l’histoire économique et sociale, l’histoire des techniques, l’archéologie industrielle et le patrimoine des anciennes activités agro-industrielles dans l’océan Indien occidental.