Accueil > Actualités ultramarines > Vient de paraître L’Afrique des routes. Histoire de la circulation des (...)

Vient de paraître L’Afrique des routes. Histoire de la circulation des hommes, des richesses et des idées à travers le continent africain sous la direction de Gaëlle Beaujean et Catherine Coquery-Vidrovitch en co-édition Actes Sud et Musée du Quai Branly

Le 9 février 2017 à 11h31

Vient de paraître L’Afrique des routes. Histoire de la circulation des hommes, des richesses et des idées à travers le continent africain sous la direction de Gaëlle Beaujean et Catherine Coquery-Vidrovitch en co-édition Actes Sud et Musée du Quai Branly-Jacques Chirac, 2017, 256 p. ISBN : 978-2-330-05704-6 Prix : 37,90 €.

"Du Ve millénaire avant notre ère à aujourd’hui, le continent africain n’a jamais vécu dans l’isolement. De multiples routes fluviales, terrestres et maritimes ont contribué aux échanges commerciaux, religieux ou encore esthétiques, et ce, bien avant l’arrivée des premiers navires portugais au XVe siècle.
Sculptures, pièces d’orfèvrerie ou d’ivoire, peintures, photographies présentées lors de cette exposition inscrivent l’Afrique dans l’Histoire du monde et dressent le portrait d’un continent aux multiples voies d’échanges.
Au cœur de cette Afrique ouverte et perméable, les artistes africains contemporaines sont désormais membres à part entière de la "Nation des artistes" du monde. Véritable lieu de confluence, l’Afrique retrouve dans l’histoire collective sa place légitime !"
"Ce catalogue accompagne une exposition qui se tient au musée du quai Branly du 31 janvier au 19 novembre 2017. L’un et l’autre ont pour objectif de faire connaître et reconnaître l’Afrique en tant que continent impliqué dans l’histoire du monde. Ici, les “routes” de l’Afrique sont fluviales, terrestres, maritimes, commerciales, migratoires, coloniales, parfois spirituelles ; elles ont contribué à la circulation et aux contacts des hommes, des matériaux et des œuvres. De la préhistoire à l’époque contemporaine, l’Afrique a donné et a reçu de l’extérieur. La sélection d’œuvres, fondée sur l’esthétique et la pédagogie, met en lumière la richesse de ces échanges, qui ont depuis toujours nourri les cultures et les arts du continent africain et de ses voisins."