Accueil > Actualités ultramarines > Pour mémoire la journée d’étude "Les humanités numériques au service des études (...)

Pour mémoire la journée d’étude "Les humanités numériques au service des études coloniales et post-coloniales" (Aix-en-Provence, 19 novembre 2018)

Le 20 novembre 2018 à 20h36

Pour mémoire la journée d’étude
Organisée par l’Institut des mondes africains-IMAF
"Les humanités numériques au service des études
coloniales et post-coloniales"

Aix-en-Provence, 19 novembre 2018



"Les humanités numériques permettent de transformer les outils de la recherche en sciences humaines et sociales, et par là même la façon de faire de la recherche et les résultats attendus. Numérisation et archivage électronique, édition électronique, constitution de corpus numérique, capture, analyse et traitement des données numériques, représentation graphique (notamment le traitement linguistique), analyse de données… sont autant de moyens de faciliter l’accès aux sources, de produire des recherches quantitatives, d’opérer des croisements substantiels de données et de valoriser ces dernières. Afin de se développer au mieux, ces outils nécessitent une coopération étroite entre chercheurs, bibliothécaires, développeurs et personnel IST.
Dans cette optique, de nombreux projets ont fleuri de bases prosopographiques, de bibliothèques numériques ou de mise à disposition de carnets de recherche. S’il existe des tentatives de coordonner ces initiatives, soit par l’intermédiaire de la BNF, soit par la publicisation de ces initiatives aux niveaux local, national ou international, les chercheurs manquent parfois de visibilité sur les projets développés. Pour cette raison, nous organisons un séminaire dont l’objectif est de faire connaître et d’échanger autour des projets sur les études coloniales et post-coloniales en SHS qui comportent des outils numériques au sens large (bases de données, revue en ligne, bibliothèque numérique, etc.), avec un accent particulier mis sur les projets traitant des périodiques. Cette rencontre a également vocation à faire naître de nouveaux partenariats, notamment avec les pays du Sud de la Méditerranée."



Source de l’information :
http://imaf.cnrs.fr/spip.php?article2880
Merci à Florence Rennuci pour nous avoir signalé cette journée d’importance.
Le signalement tardif de cette journée est de notre seule responsabilité (gv).