Accueil > Actualités ultramarines > Vient de paraître Les Européens et les Antilles. XVIIe siècle – début XVIIIe (...)

Vient de paraître Les Européens et les Antilles. XVIIe siècle – début XVIIIe siècle sous la direction de Bernard Michon aux Presses Universitaires de Rennes

Le 28 mars 2019 à 21h03

Vient de paraître Les Européens et les Antilles. XVIIe siècle – début XVIIIe siècle sous la direction de Bernard Michon aux Presses Universitaires de Rennes, coll. "Enquêtes et documents" (n° 63), 2019, 246 p. ISBN : 978-2-7535-7701-5 Prix : 22 €.
Avec le soutien de l’université de Nantes et du Labex Écrire une histoire nouvelle de l’Europe (EHNE).


Ce numéro de la revue du CRHIA reprend une partie des communications présentées lors d’une journée d’étude "Les ports européens et les Antilles : quelles connexions ? (17e-début 18e siècle)", organisée par Marion Tanguy et Bernard Michon, le 16 février 2017, à la Maison des sciences de l’homme « Ange Guépin » de Nantes, dans le cadre des activités du Labex « Écrire une histoire nouvelle de l’Europe » (EHNE), particulièrement de son axe 4 intitulé « L’Europe, les Européens et le monde », dirigé par Michel Catala. D’autres contributions se sont ajoutées par la suite pour enrichir ce numéro.

"Ce volume propose une réflexion collective sur les liens entre les Européens et les Antilles, avec la volonté de multiplier les points d’observation et de dépasser les cadres nationaux. Pour ce faire, il ne convient pas seulement de regarder cet espace géographique depuis le continent européen, mais de traverser l’océan Atlantique pour examiner ce qui se passe sur place. Le temps court du XVIIe siècle et du début du XVIIIe siècle doit par ailleurs permettre d’observer la montée en puissance des colonies antillaises, durant une époque moins étudiée que celle du siècle suivant, marqué par l’apogée des colonies de plantations esclavagistes.
L’ouvrage a été construit autour de deux grandes parties : il s’agit d’abord de voir comment la Caraïbe a été un théâtre d’affrontements entre les puissances européennes ; ensuite, grâce à une étude centrée sur les possessions françaises des Antilles, l’attention sera portée sur la mise en valeur des territoires, le ravitaillement et les échanges, non seulement entre la métropole et ses colonies mais aussi entre les colonies américaines."



Bernard Michon, Maître de conférences en histoire moderne à l’université de Nantes, est membre du Centre de recherches en histoire internationale et atlantique (CRHIA-EA 1163). Ses recherches portent sur l’histoire des ports de commerce français et européens aux XVIIe et XVIIIe siècles. Il a notamment dirigé avec Éric Saunier le 7e numéro de la Revue du Philanthrope, intitulé "Les ports négriers et les mémoires de la traite et de l’esclavage", publié par les Presses universitaires de Rouen et du Havre (2018).

Nous tenons à remercier chaleureusement Bernard Michon pour nous avoir communiqué ces informations précieuses.