Accueil > Actualités ultramarines > Vient de paraître En quête d’Afrique(s). Universalisme et pensée décoloniale (...)

Vient de paraître En quête d’Afrique(s). Universalisme et pensée décoloniale de Souleymane Bachir Diagne et Jean-Loup Amselle chez Albin Michel

Le 23 juillet 2019 à 16h28

Vient de paraître En quête d’Afrique(s). Universalisme et pensée décoloniale de Souleymane Bachir Diagne et Jean-Loup Amselle chez Albin Michel, coll. "Itinéraires du savoir", 2018, 320 p. ISBN : 9782226397195 Prix : 22 € (existe aussi en version électronique).
Préface d’Anthony Mangeon.


"C’est dans la conjoncture de l’après Deuxième Guerre mondiale et de la conférence de Bandung (1955) qu’émerge le paradigme postcolonial, courant d’idées qui accompagne l’entrée sur la scène internationale des pays décolonisés dits du « Tiers Monde ». Dans leurs critiques de la domination occidentale, le ou les postcolonialisme(s) ont mis en avant la traite esclavagiste transatlantique et la colonisation. Progressivement, une théorie plus radicale s’est imposée : la « pensée décoloniale », qui fait remonter à la découverte des Amériques, en 1492, la mise en œuvre d’une nouvelle formule de domination sociale et d’exploitation économique, désormais indexée sur la notion de race.
À partir de leurs itinéraires respectifs, le philosophe Souleymane Bachir Diagne et l’anthropologue Jean-Loup Amselle dialoguent sur des questions cruciales qui engagent les rapports entre l’Afrique et l’Occident : l’universalisme, les spécificités culturelles et linguistiques africaines, le soufisme ouest-africain, le panafricanisme.
Ces échanges reposent sur la conviction partagée que toutes les entreprises qui visent à établir une communication entre les différentes cultures humaines de notre planète sont salutaires, car elles permettront d’abattre les barrières réelles ou imaginaires qui fragmentent notre monde."

Né au Sénégal, normalien (Ulm) et agrégé de philosophie, Souleymane Bachir Diagne est l’une des voix africaines contemporaines en philosophie les plus respectées. Il fut le conseiller pour l’éducation et la culture d’Abdou Diouf avant d’enseigner à l’Université Columbia de New York. On lui doit notamment Comment philosopher en Islam ? (Philippe Rey, 2008) ; Tombouctou. Pour une histoire de l’érudition en Afrique de l’Ouest (2011), avec Shamil Jeppie ; L’Encre des savants. Réflexions sur la philosophie en Afrique (2013) ; Ma vie en islam (Philippe Rey, 2016).
Anthropologue africaniste réputé, Jean-Loup Amselle est directeur d’études à l’EHESS. Inventeur d’une « anthropologie des branchements », ses travaux portent sur l’ethnicité, le métissage et le multiculturalisme. Parmi ses nombreux ouvrages : L’Occident décroché. Enquête sur les postcolonialismes (Stock, 2008) ; Rétrovolutions (Stock, 2010) ; Psychotropiques. La fièvre de l’ayahuasca en forêt amazonienne (Albin Michel, 2013).