Accueil > Actualités ultramarines > Vient de paraître Musulmans de Côte d’Ivoire à l’époque coloniale (1900-1960). (...)

Vient de paraître Musulmans de Côte d’Ivoire à l’époque coloniale (1900-1960). Un monde de karamokos de Jean-Louis Triaud aux Indes Savantes (série "Islam & sociétés au Sud du Sahara" n° 6)

Le 13 octobre 2021 à 16h00

Vient de paraître Musulmans de Côte d’Ivoire à l’époque coloniale (1900-1960). Un monde de karamokos de Jean-Louis Triaud aux Indes Savantes, coll. "Rivages des Xantons - Islam & sociétés au Sud du Sahara" (n° 6), 2021, 802 + 918 p. ISBN : 978-2-84654-574-7 Prix : 76 € (les deux volumes).
Préface de Marie Miran.



"Depuis les années 1970, l’islam, devenu première religion du pays par le nombre de fidèles, a fait irruption sur la scène publique en Côte d’Ivoire. Dans un État initialement dirigé par des élites christianisées venues du centre et du sud du pays, l’islam avait d’abord été considéré comme un phénomène périphérique, voire étranger. Longtemps perçus comme des citoyens de seconde zone, les musulmans ont pris, à la faveur de la conjoncture internationale et de l’émergence de leaders modernes, toute leur place dans la société ivoirienne. La crise politique récente (2010−2011) a donné une nouvelle importance à cette présence musulmane. Qu’ils fussent conquérants ou hommes de paix, karamokos (lettrés en arabe), militants et combattants de l’indépendance, tous ces personnages musulmans que nous avons croisés dans cette enquête prennent place dans la mémoire du pays.
Cet ouvrage est né d’enquêtes orales menées dans les années 1970, d’un dépouillement des archives et de l’historiographie disponibles, y compris des travaux plus récents d’une nouvelle génération de chercheurs ivoiriens.
La présence des musulmans en Côte d’Ivoire étant inséparable de l’histoire sociale et politique du pays, nous procédons, à la faveur de cette enquête, à un parcours guidé à travers l’histoire ivoirienne, en ses différents terroirs. Nous avons cherché, en même temps, à montrer comment l’époque coloniale représente, pour la question musulmane, un moment de latence pendant lequel se sont préparées les évolutions contemporaines."

Jean-Louis Triaud est un historien de l’islam au sud du Sahara. Professeur des universités émérite, il a été en poste aux universités d’Abidjan, de Niamey, de Paris VII et d’Aix-en-Provence. Parmi ses ouvrages publiés, le principal est issu de sa thèse de doctorat d’État : La légende noire de la Sanusiyya. J.-L. Triaud est le directeur de la série Islam & sociétés au sud du Sahara aux Indes savantes.

Nous tenons à remercier grandement Jean-Louis Triaud pour nous avoir signalé la parution de son monumental et précieux ouvrage et de nous avoir fourni les éléments utiles à sa "diffusion" ! Nous tenons surtout à l’en féliciter, après avoir eu la primeur, il y a plusieurs mois, de l’imminence de cette parution.