Accueil > Actualités ultramarines > Portrait d’Abdel Kader Haidara le bibliothécaire qui par deux fois sauva les (...)

Portrait d’Abdel Kader Haidara le bibliothécaire qui par deux fois sauva les manuscrits de Tombouctou dans The Wall Street journal.

Le 25 avril 2016 à 18h10

Le Wall Street journal vient de publier un intéressant portrait-entretien d’Abdel Kader Haidara - directeur de la bibliothèque privée Mama Haïdara - où l’on apprend le rôle de premier plan de ce personnage déjà reconnu pour ses travaux de collecte et de conservation de manuscrits anciens à Tombouctou pour lequel il a obtenu un doctorat honoris causa de l’École normale supérieur de Lyon en 2012 (pour plus de détails, on pourra se rapporter à l’article paru sur le site Maliweb évoqué sur le site Internet de l’ENS de Lyon).

L’article du Wall Street journal ("The Librarian Who Saved Timbuktu’s Cultural Treasures From al Qaeda"), signé par Joshua Hammer, apporte un éclairage détaillé du sauvetage des 400 000 manuscrits de Tombouctou lors de l’occupation de la ville, d’avril 2012 à janvier 2013, par les forces d’Al-Qaida au Magheb islamique (AQMI) (et d’Ansar Eddine) (ce sauvetage a été plusieurs fois évoqué comme dans cet article de Télérama de février 2013) et du rôle central d’Abdel Kader Haidara :

On trouvera sur le site ActuaLitté (les univers du livre) (https://www.actualitte.com/) une traduction en français de cet article du Wall Street journal par Orianne Vialo.

Merci à Charles Becker de nous avoir indiqué cette information précieuse, signalée via H-Empire sur le blog hautement recommandable Imperial & Global Forum dans la rubrique "This Week’s Top Picks in Imperial & Global History" du 23 avril 2016.