Accueil > Actualités ultramarines > Vient de paraître Le 17 octobre des Algériens, Suivi de La Triple occultation (...)

Vient de paraître Le 17 octobre des Algériens, Suivi de La Triple occultation d’un massacre par Gilles Manceron de Marcel et Paulette Péju à La Découverte

Le 7 octobre 2021 à 08h41

Vient de paraître Le 17 octobre des Algériens, Suivi de La Triple occultation d’un massacre par Gilles Manceron de Marcel et Paulette Péju à La Découverte, coll. "Poche / Essais" (n° 545), 2021, 181 p. ISBN : 978‑2‑348‑07263‑5 Prix : 9,50 € (existe également en version électronique).
Paru initialement en 2011 (coll. "Cahiers libres"). Contient une postface inédite de Gilles Manceron, "De nouvelles révélations".


"À cinq mois de la fin de la guerre d’Algérie, le 17 octobre 1961, Paris a connu le plus grand massacre de gens du peuple depuis la Semaine sanglante de 1871. Des dizaines de milliers d’Algériens manifestant sans armes ont été violemment réprimés par des policiers aux ordres du préfet Maurice Papon, faisant probablement plus de deux cents morts. Et pendant une trentaine d’années, ce drame a été « oublié ». Pourtant, dès l’époque, des femmes et hommes courageux ont tenté de le faire connaître. En témoigne le texte inédit que Marcel et Paulette Péju devaient faire paraître à l’été 1962 et publié ici. Nourri de nombreux témoignages d’Algériens recueillis à chaud, sa lecture ne laisse pas indemne.
Il est complété par La triple occultation d’un massacre de l’historien Gilles Manceron, qui jette une lumière essentielle sur cet événement. Avec l’appui des ministres hostiles aux choix du général de Gaulle en Algérie, Papon a orchestré la répression en donnant aux policiers une sorte de permis de tuer. Gilles Manceron éclaire également les raisons de la longue occultation du massacre. Ce livre explique la logique implacable d’un événement qui correspond aux derniers feux de la folie coloniale. Et la postface inédite de Gilles Manceron évoque les développements survenus au cours des années 2010 concernant la mémoire de ce massacre."



Journaliste, Marcel Péju (1922-2005) est également l’auteurs, avec Paulette Péju de Ratonnades à Paris (Maspero, 1961 ; nouvelle édition La Découverte/Poche, 2000).
Journaliste, Paulette Péju (1919-1979) a été également l’auteure, avec Marcel Péju (1922-2005), de Ratonnades à Paris et de Les Harkis à Paris (Maspero, 1961 ; nouvelle édition La Découverte/Poche, 2000).
Gilles Manceron, historien, est vice-président de la Ligue des droits de l’homme. Il est l’auteur de nombreux ouvrages, dont avec Hassan Remaoun, D’une rive à l’autre. La guerre d’Algérie de la mémoire à l’histoire (avec Hassan Remaoun, Syros, 1993) et Marianne et les colonies. Une introduction à l’histoire coloniale de la France (La Découverte, 2003).